OpenMediaVault

OS NAS OpenMediaVault

Configuration

Login et mot de passe :

Interface web:

  • Le login : admin
  • Le mot de passe : openmediavault

Sur Linux:

  • Le login : root
  • Le mot de passe : celui rentrer lors de l’installation

Erreur de démarrage après changement disque:

En cas de modification d’un des disques physique dans le NAS, modifier le fichier de conf grub:

~# vi /boot/grub/grub.cfg

puis rechercher l’ancien nom du device et le remplacer par le nouveau.

Gestion des disques en RAID

Préparation du disque

La préparation du disque est une opération simple, que vous avez déjà dû réaliser lorsque vous avez créer votre RAID. Le disque devra contenir une table de partition valide (MBR, ou pour les disques de 2To et plus GPT). Pour définir la table de partition, il suffit d’utiliser fdisk (ou gdisk pour les disques GPT). Pour les exemples qui suivent, j’utilise gdisk, mais les manipulations sont identiques avec fdisk, et disons que le disque est le périphérique sdg.

  # gdisk /dev/sdg

Une fois dans l’utilitaire gdisk, il convient de créer une nouvelle table de partition en appuyant sur la lettre o. Si des partitions sont déjà présentes sur le disque, l’utilitaire demandera confirmation en précisant que les partitions actuelles seront supprimées.

Ensuite, il convient de créer une partition et de la formater. Pour cela, on utilise encore gdisk (ou fdisk) : tapez n pour créer une partition, ensuite on se laisse guider pour le numéro de partition, les blocs de début et fin… Une fois tous les paramètres renseignés, n’oubliez pas de quitter gdisk (fdisk) avec w pour valider les changements.

Attention, les partitions d’un RAID doivent être parfaitement alignées. Il convient donc de créer sa partition en conséquence. Pour ma part, j’ai du créer ma partition avec un décalage (offset) de 2048 bytes. Maintenant que votre disque est prêt, il faut l’ajouter au RAID5.

Intégration d’un nouveau disque au RAID5

Pour intégrer le disque au RAID5, il faut faire un peu de ligne de commande. Ouvrez un terminal et tapez les commandes suivantes. Tout d’abord, on va ajouter au RAID le nouveau disque, en procédant comme cela :

  sudo mdadm --manage /dev/md1 --add /dev/sdg1

Dans cet exemple, /dev/md1 est le périphérique RAID, et /dev/sdg1 est le disque à inclure.

Ensuite, on va étendre l’espace sur la nouvelle partition :

  mdadm --grow /dev/md1 -n 4

Cette opération peut être longue, puisque le RAID va être reconstruit en prenant en compte le disque supplémentaire.

À ce stade, votre RAID5 possède toujours la même capacité qu’initialement, mais s’étend sur 4 disques au lieu de 3. Il convient donc enfin, d’étendre la partition RAID, avec la commande suivante :

  resize2fs /dev/md1

Attention, plusieurs remarques concernant cette dernière commande. Tout d’abord, il est préférable de démonter votre volume avant d’étendre sa capacité, et ce pour deux raisons : il ne faut pas solliciter le stockage pendant l’opération, et surtout cela sera bien plus rapide. Même si vous souhaitez étendre une partition qui ne vous sert qu’à stocker des fichiers, c’est plus facile de le faire après démontage de la partition. Maintenant, si vous le désirez, il est possible d’effectuer l’agrandissement à chaud. Dans ce cas, sachez que si vous avez un kernel 2.6, cela n’est possible que pour les systèmes ext3. Enfin, l’agrandissement à chaud prend beaucoup de temps. Pour mon cas, cela a pris environ 3 heures…

Dernière remarque concernant le resize2fs. Vous pouvez lui indiquer la taille à attendre. Si vous n’indiquez rien, il prendra par défaut la partition en entier.

Voilà donc comment agrandir une grappe RAID5. Et si vous désirez ajouter plus d’un disque, c’est possible. Pour le faire en une seule fois il suffit d’ajuster les commandes précédentes avec les informations adéquates (ajouter tous les disques et bien préciser le nombre à utiliser).

Un petit conseil pour finir cet article. Si a un moment vous avez un doute, que vous rencontrez une difficulté, n’hésitez pas à demander de l’aide. Travailler sur des partitions (ou du stockage) existantes est toujours délicat. Alors avant de faire quelque chose d’irréversible, dans le doute, prenez le temps et faites vous aider.